appleday_668x267px

Plantez votre pommier en 7 étapes (et 5 façons de profiter de vos pommes)

Ah, l’automne. Le retour du chocolat chaud, des plaids, des moments cosy au coin du feu… et des plats réconfortants comme l’inégalable saucisses-purée-compote. Hasard du calendrier, c’est aussi la saison pour planter les pommiers ! Vous rêvez de pouvoir préparer vos compotes avec les pommes du jardin ?  Que vous soyez novice ou expert en matière de fruitiers, dans cet article, vous trouverez des conseils en or pour planter votre pommier.

Vous venez d’acheter un pommier : quelle est la prochaine étape ?

Félicitations, vous êtes officiellement parent de votre premier pommier ! Pour l’élever de la meilleure des manières, il va falloir lui donner de l’amour, bien sûr, mais aussi en prendre soin correctement.

3 choses dont votre pommier a besoin

  1. Un sous-sol bien drainé.
  2. Un endroit ensoleillé.
  3. Votre arbre est-il autofertile ? Si oui, il peut rester enfant unique. S’il a besoin de pollinisation pour fructifier, vous devriez par contre lui donner un frère ou une sœur.

Plantez votre pommier en 7 étapes

Plantez votre pommier sans tarder et investissez dans du bon matériel de jardinage. Croyez-nous, vous vous en serez reconnaissant plus tard.

  1. Creusez un trou d’une profondeur d’environ 10 cm de plus que le pot dans lequel vous avez acheté le pommier.
  2. Émiettez la terre autour du trou, cela donnera plus d’espace aux racines.
  3. Remplissez le trou avec 10 cm de matière organique (par exemple du compost). Tenez compte du fait que le dessus de la motte (là où le tronc pénètre le sol) doit s’aligner avec la surface du sol. Et pour favoriser le potentiel de croissance de l’arbre, le niveau où les branches commencent à se développer doit être à environ 5 cm au-dessus du sol.
  4. Plongez la motte de l’arbre dans l’eau.
  5. Placez l’arbre dans le trou et appuyez sans exagérer – les racines ont besoin d’espace pour grandir !
  6. Plantez un poteau pour y attacher l’arbre.
  7. Jetez du compost ou de l’écorce autour du pied de l’arbre pour retenir l’humidité et protéger votre pommier du gel.

Vous avez des pommes : et maintenant, qu’en faire ?

Votre pommier vous a offert des pommes savoureuses ? C’est le moment de faire preuve de créativité en cuisine !

  1. Faites du jus de pommes. Vous pouvez même l’utiliser pour préparer des mocktails à servir à vos amis – dans un distributeur de jus, bien sûr. Du dernier chic.

     

  2. Cuisinez de la compote. Et pour la réussir à merveille, ajoutez-y une touche de cannelle ! Grâce à elle, vous pourrez ensuite préparer un repas en un clin d’œil : une couche de compote, une couche de haché, une couche de purée, de la chapelure et hop, vous n’avez plus qu’à gratiner le tout !

     

  3. Concoctez une tarte aux pommes. Servez-la encore chaude, avec une boule de glace vanille. Le lendemain, vous pourrez distribuer les parts restantes à vos collègues, parce que les tartes aux pommes froides, c’est tout aussi délicieux ! Pour préparer votre tarte, vous aurez bien entendu besoin d’un moule. Besoin d’inspiration ? Découvrez notre savoureuse recette de la tarte aux pommes !

     

  4. Réalisez des Pommes d’amour. Ça sera du plus bel effet pour la fête d’Halloween des enfants, un brunch sucré ou une soirée romantique en amoureux.

     

  5. Préparez des beignets aux pommes. Ou même des croustillons, c’est encore meilleur ! Et pourquoi ne pas cuisiner avec les enfants ?

Comme vous le voyez, cela vaut vraiment la peine de planter un pommier. Il vous offrira tellement en retour : un beau jardin, de succulentes pommes et la joie de tous ceux qui auront la chance de savourer ce que vous allez préparer avec vos propres fruits.

Un menu 100% chocolat

Vous pensiez que le chocolat n’avait sa place qu’au moment du dessert ou du goûter ? Détrompez-vous, le cacao a plus d’un tour dans son sac et se marie parfaitement aux saveurs salées, auxquelles il apporte sa profondeur et son amertume. Surprenez vos convives avec les accords originaux d’un menu tout chocolat.

Nuances de vert

Tout beaux, tout frais, les premiers légumes de printemps sont de retour. Après le long tunnel de la fin d’hiver, période de disette des potagers, ils remettent de la couleur sur nos tables. Et si nous en faisions, non pas de classiques accompagnements, mais les héros de nos assiettes ? Asperges, épinards et fèves : tous au vert !

Oh la boulette !

Bien sûr, la boulette est belge – tout comme les frites – mais elle a de nombreuses cousines tout autour du globe. Végétarienne ou carnivore, relevée ou onctueuse, elle est toujours gourmande et toujours festive. Voici de quoi vous inspirer pour en faire une véritable tablée gastronomique.

La soupe, c’est fou !

Ennuyeuse la soupe ? Le temps des bouillons insipides et des potages fades est révolu. La créativité a repris ses droits, et au royaume des foodies, elle est reine. En mini portion amuse-bouche autant qu’en entremet tiède ou en pré-dessert, elle se niche dans les menus étoilés, quand elle ne se la joue pas plat repas trendy aux échos exotiques. À vos louches !

L’année du tigre

Le Nouvel An lunaire, célébré dans quasiment tous les pays d’Extrême-Orient, est devenu une fête internationale. Cette tradition chinoise célèbrera cette année le signe du tigre, porteur d’espoir et de renouveau. De quoi donner encore plus envie de piocher dans les traditions asiatiques pour dresser une belle table gourmande.