worldfood-detail

We are the world

Pas besoin de passeport ni de vaccin pour faire le tour du monde. Avec ce qu’il faut d’épices et d’inspiration, n’importe quelle cuisine se transforme en plateforme d’envol vers des cieux exotiques. Amérique du sud, Afrique, Asie… trois continents au programme pour un arc-en-ciel de saveurs polyglotte et multiculturel.

worldfood-2-fr

Empanadas à la joue de bœuf

En joue !

De l’Espagne à l’Argentine et du Chili au Venezuela, les empanadas se déclinent en de centaines d’avatars, avec des garnitures qui varient selon les latitudes et les traditions locales. Mais d’où qu’ils viennent, les chaussons de pâte feuilletée latinos restent l’une plus merveilleuses gourmandises de la gastronomie mondiale.

Entrecôte chimichurri

Comme un gaucho

Selon la légende, ce sont les basques qui auraient introduit la sauce chimichurri en Argentine, élaborant avec les herbes et les piments du cru un condiment relevé. Celui-ci est devenu la signature incontournable de l’asado, le divin barbecue argentin.

worldfood-3-FR

Tartare de bœuf à la coréenne

Harmonie sucré salé

Également appelé poire japonaise, le nashi est un fruit à la chair blanche et croquante qui évoque à la fois la pomme et la poire. Très présent dans l’archipel nippon et en Corée, il apporte un beau contraste frais sur la viande crue, le gras de l’huile de sésame et la salinité de la sauce soja.

Baozi au porc

Ma Chine à vapeur

Même si leur origine est du côté de la Mandchourie, au nord, les petites brioches fourrées ‘bao’ sont aujourd’hui répandues dans toute la Chine. Le ‘cha siu bao’, farci de porc caramélisé est sans doute le plus connu de tous. Une douceur à laquelle personne ne résiste.

worldfood-4-fr

Riz yassa et dorade

Casamance, mon amour

Au sud du Sénégal, nichée entre la Gambie et la Guinée-Bissau, la Casamance est une terre de rizières. C’est là qu’est né l’un des monuments de la cuisine d’Afrique de l’Ouest, le yassa. Des oignons frits, du riz et, selon l’humeur, une marinade de poisson, de viande ou de volaille… le bonheur au bout des doigts.

Mafé de poulet

L’ami cacahuète

C’est l’arachide qui fait le mafé. La plante légumineuse, plus précisément son fruit, la cacahuète, est à la base de cette sauce d’origine mandingue qui accompagne aussi bien les viandes que les poissons. Un ragoût convivial à déguster avec du riz ou avec du fufu – une pâte de légume typique du Ghana.

worldfood-1-fr

Gimber chai

Mocktail explosif

Le flacon, sans l’ivresse. De plus en plus populaires chez les barmen internationaux, les cocktails sans alcool – ou mocktails – sont désormais aussi fun et savoureux que leur pendants alcoolisés. La preuve avec ce mix de gingembre, poivre, anis, thé et lait d’avoine.

Brazilian Farao

Samba belge

La jolie bière faro, ce mélange de lambic et de sucre candi, offre une fondation parfaite pour un cocktail léger en alcool et fort en goût. L’ananas rôti au four lui apporte ses parfums tropicaux et le citron équilibre le tout, avec en bouquet final un peu de cannelle et de sirop d’érable.

Avocado daïquiri

Le rayon vert

Grand classique de la mixologie, le daïquiri repose sur l’association de rhum, sirop de sucre et citron. Le voici réinventé avec une double ration de rhum (blanc et brun) intégrée à une crème d’avocat qui vous entraine tout en douceur vers les rives d’une plage cubaine, au coucher du soleil…

worldfood-5

Palette d’épices

Chaudes, terreuses, pénétrantes, odorantes, fruitées, citronnées, grillées, aigres-douces, sulfureuses… les épices peuvent se classer dans différentes catégories organoleptiques selon leur caractère propre. La science des épices consiste à combiner ces éléments, à la façon d’un peintre sur sa palette, pour obtenir l’accord parfait avec les ingrédients du plat. À vos pinceaux !

Dans de très nombreuses cultures culinaires, ce sont avant tout les épices qui fondent les recettes et les préparations, plus que les ingrédients spécifiques. Du garam masala indien au bérbéré éthiopien en passant par le za’atar syrien ou le chimichurri argentin, la composition souvent secrète des mélanges se transmet de génération en génération. Cuisiner avec les épices c’est non seulement parcourir les routes du globe mais c’est aussi remonter dans le temps, à la source du goût, dans cet espace très particulier entre fragrance et saveur, et bien souvent toucher du doigt des émotions très profondes. Si Proust avait sa madeleine, nous avons tous le souvenir d’un aromate ou d’un condiment qui nous ramène en enfance. Les épices sont la poudre de perlimpinpin qui nous fait passer de l’autre côté du miroir, le petit supplément d’âme qui fait chanter les plats et l’indispensable pincée qui change tout à la recette.