sardines-detail

Nuri, la sardine en majesté

Sardines divines

Véritables délicatesses que les amateurs dégustent volontiers ‘millésimées’ après parfois plusieurs années de maturation, les sardines à l’huile en conserve offrent des saveurs rares et subtiles. La conserverie portugaise Nuri est l’un des tous meilleurs producteurs mondiaux de ce trésor qui se prête à de nombreuses associations de goûts, chaudes ou froides, avec une prédilection pour les combinaisons aromatiques aux accents méridionaux.

sardines-1-fr


Sardines Nuri en tapa croustillant

Du bout des doigts

Né aux confins de la Perse et de l’Afghanistan, le blé Khorasan – plus connu sous le nom de kamut – se distingue par ses grains fermes et de belle taille. Soufflé, il devient un délice croustillant qui met la touche finale à ce tapa, à servir aussi bien sur un pain grillé que sur un cracker.

 

Houmous aux sardines Nuri

Pois chiche, la nouvelle star

Sur une belle assiette de houmous, préparée avec une purée de pois chiches et de la tehina, les sardines viennent jouer les vedettes. Une association tout en fondant, que l’on pourra relever de notes pimentées et d’un trait d’acidité – tout simplement un filet de citron – pour créer un contraste.

Compotée de tomates aux olives et sardines Nuri

Triple entente

L’oliva taggiasca, appelée cailletier en français, est le cultivar roi de la Côte d’Azur et de la côte ligurienne. Unique olive autorisée dans l’appellation AOC olives de Nice, elle est l’un des piliers de la cuisine du nord de l’Italie. Son association avec la tomate et la sardine, croquante et acidulée, est explosive.

sardines-2-fr

Rillettes de sardines Nuri

Rillettes sur toute la ligne

Variation crémeuse de la sardine, idéale à tartiner en bouchées apéritive, à glisser dans un sandwich ou à picorer avec quelques crudités, ces rillettes prennent toute leur ampleur grâce à l’inimitable cocktail de piments, de tomates et d’épices de la harissa tunisienne.

Taboulé méditerranéen aux sardines Nuri

Semoule forever

Un taboulé à la mode maghrébine, façon couscous froid, où les sardines font parler leur mâche et leur fondant. Les raisins apportent une touche confite que vous pouvez sublimer avec un trait d’harissa ou quelques oignons frais.


Bouchée de sardines Nuri et pomme de terre

Terre mer

La pomme de terre, ferme sous la dent, cuite al dente. Les sardines, fondantes et presque confites. Un mariage parfait à déguster dans un mezze oriental, sur une planche de tapas ou pour accompagner une pièce de viande rouge tout autant qu’une grillade de porc.

sardines-boite


Le plaisir est dans la boîte

Fraîche ou en conserve ? À cette question cruciale la sardine apporte une réponse en forme de gourmandise : les deux ! Superbe au barbecue ou tout simplement marinée, la sardine fraîche est pêchée dès le mois de juillet et ce jusqu’au mois d’octobre. Mise en boîte avec de l’huile, elle se pare de qualités gustatives uniques et devient si fondante au fil du temps que ses arrêtes disparaissent dans la chair onctueuse. Une boîte de sardines à l’huile peut d’ailleurs se garder plusieurs années afin d’affiner encore plus le poisson (pensez à tourner les boîtes régulièrement pour que l’huile pénètre bien).


Le secret des oméga 3

Les oméga 3, ce sont ces acides gras polyinsaturés essentiels au bon fonctionnement du corps humain que l’on retrouve dans différents aliments, notamment les poissons gras. Pour préserver leurs bénéfices, il convient néanmoins de privilégier des cuissons ‘douces’ : au four ou poché. Le barbecue est aussi une bonne option, à condition de ne pas brûler les chairs… Les sardines en conserve, qui sont cuites à la vapeur et à l’eau, sont de parfaits réservoirs d’oméga 3.

sardines-geur

Halte aux odeurs

Cuire des poissons au grill en limitant les odeurs ? C’est possible. Il suffit pour cela d’utiliser une plancha recouverte d’une feuille de papier cuisson. Celle-ci évitera la dislocation des chairs tout en évitant les chutes de gras. Les poissons resteront bien entiers et seront plus faciles à retourner. Pensez également à ne pas cuire à trop haute température pour diminuer les fumées et les odeurs qu’elles apportent.