bbq-situaties-detail

10 situations typiques des soirées barbecue

« Youpi, barbecue time ! » C’est ce qui passe par la tête de tout le monde dès que pointent les premiers rayons de soleil de l’été. On profite du beau temps, de délicieuses grillades, de vins savoureux, d’une ambiance conviviale… le tout sous le regard jaloux des voisins. Mais tout ne se passe pas toujours comme prévu. Voici 10 situations que vous avez certainement déjà rencontrées lors d’un barbecue.

  1. Il y a trop peu de charbon. Ce sac de charbon semblait bien rempli, il est pourtant déjà presque vide. Et comme vous n’êtes pas le seul à avoir prévu un barbecue aujourd’hui, le magasin du coin est en rupture de stock. Soyez prévoyant, achetez-en quelques sacs quand vous faites vos courses chez MAKRO en vue de vos barbecues.


  2. Le barbecue ne prend pas (directement). Ok, vous avez mis le charbon. Il n’y a plus qu’à allumer tout ça ! Papier journal, allume-feu, rituels ancestraux… rien n’y fait. Ça ne prend pas. Avec une cheminée d’allumage, tout cela n’arriverait pas. Votre charbon se mettrait à chauffer en un clin d’œil et plus vite que ça ! Ça ne marche toujours pas ? Découvrez ici comment maîtriser l’art du barbecue.

     

  3. Vous avez prévu beaucoup (beaucoup) trop de viande. La fête peut commencer. Vous placez les premières viandes sur la grille et regardant ce qu’il reste dans le plateau, vous vous dites que 10 kg pour 6 personnes, c’est peut-être un peu exagéré. Mais vous l’avez fait exprès, bien sûr : comme ça vous en avez assez pour relancer les hostilités demain !

     

  4. Les herbes à barbecue finissent sur les braises. La viande est sur le grill, c’est le moment d’épicer tout ça. Vous la saupoudrez allègrement d’herbes à barbecue, mais la moitié finit sur les braises… Comme ça tous les voisins seront bien au courant que vous organisez un barbecue du tonnerre auquel ils ne sont pas conviés !

     

  5. Vous avez tout laissé brûler. Vous avez déjà bien mangé et bien bu. Vous êtes tranquillement en train de papoter quand tout d’un coup, vous vous rendez compte que ça sent le brûlé. À l’aide ! Voilà le poulet tout cramé. Heureusement qu’il vous reste au moins 6 kg de viande.

     

  6. Vous négligez le nettoyage de la grille. Vous avez déjà le ventre bien rempli et vous jouez les prolongations. Le charbon se consume petit à petit, vous commencez à débarrasser. Vous le savez : vous feriez bien de nettoyer tout de suite la grille, pour une fois. Mais bon, c’est tellement plus agréable de discuter avec les amis !

     

  7. Vous sortez le brasero. Évidemment, le barbecue touche à sa fin. L’air se rafraichit, mais vous n’allez pas vous arrêter en si bon chemin. C’est le moment de sortir le brasero et les marshmallows !

     

  8. Vous distribuez les plaids. Le brasero diffuse une chaleur agréable, mais il fait quand même frisquet. Il est temps d’amener les couvertures ! Voilà tout le monde bien au chaud, c’est parfait pour terminer la soirée.

     

  9. Vous passez la case vaisselle. C’était vraiment sympa, ce barbecue. Grandiose, même ! Comme le bazar qui règne dans la cuisine. Mais tout ça peut attendre, il est temps de tomber dans les bras de Morphée.


  10. Vous paniquez au réveil, face au capharnaüm. Vous ouvrez les yeux. Ah, quelle chouette soirée barbecue vous avez passée ! Vous sortez de votre chambre pour aller vous préparer un bon café à la cuisine quand tout d’un coup… AAAARG ! Oui. Vous regrettez de ne pas avoir fait un peu de ménage hier soir. Et encore, vous n’avez pas vu l’état de la grille ! Heureusement, vous trouvez dans notre guide du barbecue des astuces pour la nettoyer en un clin d’œil.

Un menu 100% chocolat

Vous pensiez que le chocolat n’avait sa place qu’au moment du dessert ou du goûter ? Détrompez-vous, le cacao a plus d’un tour dans son sac et se marie parfaitement aux saveurs salées, auxquelles il apporte sa profondeur et son amertume. Surprenez vos convives avec les accords originaux d’un menu tout chocolat.

Nuances de vert

Tout beaux, tout frais, les premiers légumes de printemps sont de retour. Après le long tunnel de la fin d’hiver, période de disette des potagers, ils remettent de la couleur sur nos tables. Et si nous en faisions, non pas de classiques accompagnements, mais les héros de nos assiettes ? Asperges, épinards et fèves : tous au vert !

Oh la boulette !

Bien sûr, la boulette est belge – tout comme les frites – mais elle a de nombreuses cousines tout autour du globe. Végétarienne ou carnivore, relevée ou onctueuse, elle est toujours gourmande et toujours festive. Voici de quoi vous inspirer pour en faire une véritable tablée gastronomique.

La soupe, c’est fou !

Ennuyeuse la soupe ? Le temps des bouillons insipides et des potages fades est révolu. La créativité a repris ses droits, et au royaume des foodies, elle est reine. En mini portion amuse-bouche autant qu’en entremet tiède ou en pré-dessert, elle se niche dans les menus étoilés, quand elle ne se la joue pas plat repas trendy aux échos exotiques. À vos louches !

L’année du tigre

Le Nouvel An lunaire, célébré dans quasiment tous les pays d’Extrême-Orient, est devenu une fête internationale. Cette tradition chinoise célèbrera cette année le signe du tigre, porteur d’espoir et de renouveau. De quoi donner encore plus envie de piocher dans les traditions asiatiques pour dresser une belle table gourmande.