Un agneau glacé est parfait pour bien terminer la fête de communion

Un agneau glacé : pour bien conclure la fête de Communion

L’agneau glacé : garder la tradition vivace

Vous avez peut-être déjà vu le rituel : pendant la fête de communion, la tête de l’agneau pascal est coupé et servie au communiant. Du sang semble couler. Naturellement, il s’agit de sauce rouge. Cela semble étrange à première vue, mais cette tradition a bel et bien un sens. L’agneau glacé symbolise Jésus, qui enlève les péchés du monde…

Pour se pourlécher les babines

La tradition de l’agneau glacé est un incontournable. Mais le goût de la glace est au moins aussi important. Les agneaux glacés sont plus que délicieux. L’intérieur est habituellement fourré de coulis de fraise ou de framboise, ce qui se combine parfaitement avec la crème glacée. Inscrire le nom du communiant en lettres de chocolat est aussi une bonne idée. On peut aussi rajouter un peu de crème fraîche en extra.

Comment couper l’agneau glacé ?

Avant de servir l’agneau glacé, laissez-le à température ambiante durant une demi-heure. La crème glacée en sera encore meilleure et vous pourrez plus aisément couper la glace. Comment faire ?
  • En premier lieu, coupez la tête
  • Coupez le reste de l’agneau
  • Coupez la glace en morceau
Vérifiez à l’avance combien d’invités sont attendus. Un agneau glacé est habituellement suffisant pour servir 15 à 20 personnes.

Bon appétit !